Pour une société juste et libérale: Oui au mariage pour tous

Les vert’libéraux vaudois se sont réunis pour la première fois en présentiel depuis septembre 2020. A cette occasion, la formation progressiste vaudoise a abordé les deux objets de votations fédérales sur lesquels les Suisses devront se prononcer le 26 septembre prochain. Après une présentation de l’objet du mariage pour tou-te-s de la part du nouveau coordinateur romand du réseau vert’libéral « QueerLP », Olivier Bolomey, l’assemblée a naturelle-ment accepté par un grand oui ce texte. L’auteure de l’initiative parlementaire sur laquelle nous voterons en sep-tembre est en effet vert’libérale. Il s’agit de la conseillère nationale bernoise Kathrin Bertschy, qui a déposé ce texte en 2013 déjà. Après un long parcours parlementaire, le texte a été complété par l’autorisation du don de sperme pour les couples de femmes et cet ajout est aussi né d’une volonté vert’libérale. Il s’agit cette fois-ci du député argovien Beat Flach, qui a défendu un rapport de commission minoritaire dont le contenu a fini par figurer dans le texte de loi. « La Suisse votera sur un texte qui fait partie de notre ADN vert’libéral et nous espérons un oui à une nette majorité dans les urnes. Il est temps que tous les citoyens de ce pays soient égaux face au mariage. » évoquait Claire Richard, Présidente des vert’libéraux vaudois. Le 2ème objet soumis au vote, soit l’initiative dite « pour les 99% » a quant à elle été balayée par l’assemblée. Les vert’libéraux vaudois ont en effet estimé que ce texte rate sa cible, car il aura un impact pour un cercle d’entités beaucoup plus étendu que le 1% mis en avant par les initiants.
Jeudi, 15 juillet 2021

Pour une société juste et libérale : Oui au mariage pour tous

Les vert’libéraux vaudois se sont réunis pour la première fois en présentiel depuis septembre 2020. A cette occasion, la formation progressiste vaudoise a abordé les deux objets de votations fédérales sur lesquels les Suisses devront se prononcer le 26 septembre prochain. Après une présentation de l’objet du mariage pour tou-te-s de la part du nouveau coordinateur romand du réseau vert’libéral « QueerLP », Olivier Bolomey, l’assemblée a naturellement accepté par un grand oui ce texte. L’auteure de l’initiative parlementaire sur laquelle nous voterons en septembre est en effet vert’libérale. Il s’agit de la conseillère nationale bernoise Kathrin Bertschy, qui a déposé ce texte en 2013 déjà. Après un long parcours parlementaire, le texte a été complété par l’autorisation du don de sperme pour les couples de femmes et cet ajout est aussi né d’une volonté vert’libérale. Il s’agit cette fois-ci du député argovien Beat Flach, qui a défendu un rapport de commission minoritaire dont le contenu a fini par figurer dans le texte de loi. « La Suisse votera sur un texte qui fait partie de notre ADN vert’libéral et nous espérons un oui à une nette majorité dans les urnes. Il est temps que tous les citoyens de ce pays soient égaux face au mariage. » évoquait Claire Richard, Présidente des vert’libéraux vaudois. Le 2ème objet soumis au vote, soit l’initiative dite « pour les 99% » a quant à elle été balayée par l’assemblée. Les vert’libéraux vaudois ont en effet estimé que ce texte rate sa cible, car il aura un impact pour un cercle d’entités beaucoup plus étendu que le 1% mis en avant par les initiants.

Les vert’libéraux vaudois feront campagne pour un oui clair au mariage pour tou-te-s le 26 septembre prochain et seront présents lors de la marche des fiertés de la Geneva Pride du 11 septembre prochain. Fruit d’un long parcours parlementaire entamé en 2013, le mariage pour tous marquera la fin de certaines distinctions discriminatoires entre les différents modèles de vie. Il s’agit d’une étape de plus vers l’égalité de droit pour la communauté LGBTQIA+, ce dont les vert’libéraux vaudois se réjouissent. « Le mariage pour tous est un élément central pour une Suisse plus libérale, plus progressiste et plus égalitaire. Ce projet, initié par le parti vert’libéral, garantit le droit au mariage et à la famille, sans distinction entre les couples. », résume Olivier Bolomey, vert’libéral responsable des questions LGBTQIA+.


Concernant l’initiative populaire présentée par la Jeunesse socialiste suisse intitulée « Alléger les impôts sur les salaires, imposer équitablement le capital » - dite « pour les 99% » -, les vert’libéraux vaudois y sont opposés. L’argument principal est que ce texte pourrait gravement brider la capacité d’investissement de nos PME, qui sont le maillon principal de notre tissu économique. De plus, si cette initiative est acceptée, elle nuira non seulement aux investissements en général, mais aussi à ceux qui doivent être faits urgemment pour réaliser la transition énergétique. En effet, les revenus tirés d’installations d’énergie renouvelable pourraient, en raison d’une définition très large des initiants de ce qui est considéré comme un revenu du capital, être touchés par ce texte de loi et soumis à une nouvelle taxe. Il existe déjà de nombreuses contraintes administratives coûteuses (procédure de permis de construire et négociations avec les fournisseurs d’énergie) pour les PME et les privés souhaitant faire un geste pour un avenir durable. Un supplément de taxe serait donc une punition et freinerait ces volontés. « A l’heure où des investissements massifs de l’économie privée pour réaliser la transition écologique doivent avoir lieu, un impôt supplémentaire serait simplement se tirer une balle dans le pied » explique Jean-François Chapuisat, vice-président des vert’libéraux vaudois.