Réduire le nombre de cas et de décès est une priorité : les vert’libéraux se félicitent des nouvelles mesures contre le coronavirus

Organisateur
Date
18 déc. 2020
Heure
Localité
Contact

Les nombreux décès et la charge qui pèse sur les hôpitaux restent dramatiques. La Suisse ne peut en aucun cas l’accepter. Les vert’libéraux soutiennent les mesures communiquées aujourd'hui par le Conseil fédéral pour contenir la pandémie de coronavirus, même si ellest arrivent un peu tard. En effet, si la situation ne s'améliore pas rapidement, un nouveau durcissement sera inévitable.

Les vert’libéraux sont d’avis qu’il est tout à fait justifié que le Conseil fédéral reprenne la main dans la gestion de la crise. Pour cela, il faut que les critiques mesquines de la part des différents partis, qui constituent pourtant la majorité au Conseil fédéral,  cessent. Celles-ci portent atteinte à la confiance dans nos institutions et entrave la gestion des crises. L'implication des gouvernements cantonaux par le Conseil fédéral reste cependant centrale, car elle permettra une large acceptation des mesures prises et à prendre et un retour à la normale qui sera, on l’espère, rapide. L'objectif est, dès que la situation se sera améliorée, de redonner la responsabilité aux cantons le plus rapidement possible.

 

La stratégie de vaccination est la clé

Les vert’libéraux sont convaincus que le vaccin sera un grand progrès dans la gestion de la pandémie. Seul un taux de vaccination suffisamment élevé - surtout parmi les groupes à risque - permettra d'alléger progressivement et durablement les mesures très contraignantes pour notre économie et notre société. La Confédération, les cantons et les mandataires de ces prestations ont un rôle décisif à jouer pour gagner la confiance de la population et gérer la logistique liée à la mise en place de ce nouveau vaccin.

 

Les mesures économiques restent essentielles

Les restrictions massives nécessitent encore des mesures de soutien économique. En plus de l'extension du chômage partiel il devient nécessaire de renouveler l’accès aux prêts Covid le plus rapidement possible. Il est en effet impératif d'éviter une vague de faillites. Compte tenu de la crise actuelle et des mesures drastiques impactant gravement les entreprises et les indépendants, il est de la responsabilité du Parlement de réexaminer en permanence et, si nécessaire, d'adapter les instruments à sa disposition. Pour finir, la Confédération et les cantons ont le devoir d'assurer une mise en œuvre rapide et efficace de toutes ces mesures.