Pour une société juste et libérale: Oui au mariage pour tous

Les vert’libéraux vaudois se sont réunis pour la première fois en présentiel depuis septembre 2020. A cette occasion, la formation progressiste vaudoise a abordé les deux objets de votations fédérales sur lesquels les Suisses devront se prononcer le 26 septembre prochain. Après une présentation de l’objet du mariage pour tou-te-s de la part du nouveau coordinateur romand du réseau vert’libéral « QueerLP », Olivier Bolomey, l’assemblée a naturelle-ment accepté par un grand oui ce texte. L’auteure de l’initiative parlementaire sur laquelle nous voterons en sep-tembre est en effet vert’libérale. Il s’agit de la conseillère nationale bernoise Kathrin Bertschy, qui a déposé ce texte en 2013 déjà. Après un long parcours parlementaire, le texte a été complété par l’autorisation du don de sperme pour les couples de femmes et cet ajout est aussi né d’une volonté vert’libérale. Il s’agit cette fois-ci du député argovien Beat Flach, qui a défendu un rapport de commission minoritaire dont le contenu a fini par figurer dans le texte de loi. « La Suisse votera sur un texte qui fait partie de notre ADN vert’libéral et nous espérons un oui à une nette majorité dans les urnes. Il est temps que tous les citoyens de ce pays soient égaux face au mariage. » évoquait Claire Richard, Présidente des vert’libéraux vaudois. Le 2ème objet soumis au vote, soit l’initiative dite « pour les 99% » a quant à elle été balayée par l’assemblée. Les vert’libéraux vaudois ont en effet estimé que ce texte rate sa cible, car il aura un impact pour un cercle d’entités beaucoup plus étendu que le 1% mis en avant par les initiants.
Dimanche, 28 mars 2021

Une nette progression des vert’libéraux vaudois dans les législatifs et exécutifs communaux

Le dimanche 28 mars a été rempli de succès pour les vert’libéraux vaudois. En effet, après avoir, au premier tour, plus que triplé leur présence dans les législatifs communaux et avoir doublé leurs conseillers municipaux, les vert'libéraux vaudois poursuivent encore leur progression. Ce 2ème tour a été notamment marqué par 9 élections dans les communes de Bex, Crissier, Gland, du Mont-sur-Lausanne, Morges, Préverenges, Rolle, Villars-le-terroir et Vevey qui représentent tout autant de conseillers municipaux supplémentaires pour le parti progressiste. « Nous nous attendions à une belle progression des vert’libéraux dans les communes, mais nos prévisions les plus optimistes ont été largement dépassées !» expliquait Claire Richard, Présidente des vert’libéraux vaudois.

A la campagne comme en ville, les vert’libéraux ont surfé sur la vague du succès du premier tour. Ce dimanche a été marqué par l’élection de 9 élus municipaux dans tout autant de communes. Ainsi, les vert’libéraux ont démultiplié leur présence tant aux législatifs qu’aux exécutifs communaux, s’implantant désormais dans toutes les régions vaudoises. De plus, un succès des jeunes et des femmes est à souligner dans ces élections. Par exemple, sur 26 élus municipaux, 8 sont des élues. Les moins de 35 ans représentent par ailleurs une force majeure dans les conseils communaux et municipaux comme le démontrent les élections de Cécile Rod et Laetitia Bettex dans les exécutifs de Rolle et Morges. Le seul regret dans ce contexte est que le municipal Vincent Hacker n’ait pas été réélu dans la commune de Nyon malgré son excellent travail.

Cette présence renforcée sur tout le canton et cette représentation parfaitement diverse des âges et des genres démontre notamment le caractère progressiste, rassembleur et pragmatique intrinsèque au parti vert’libéral.

Cet excellent résultat et cette croissance linéaire poussent à envisager des résultats similaires aux élections cantonales de 2022. En effet, les vert’libéraux séduisent de plus en plus le centre-droit et la gauche libérale. En suivant une telle progression, le parti vert’libéral vaudois a de grandes chances d’agrandir considérablement sa place au sein du Grand Conseil, de faire valoir ses atouts de nuance, de rassemblement et de se réaliser en tant que groupe centriste moderne.