Pour une société juste et libérale: Oui au mariage pour tous

Les vert’libéraux vaudois se sont réunis pour la première fois en présentiel depuis septembre 2020. A cette occasion, la formation progressiste vaudoise a abordé les deux objets de votations fédérales sur lesquels les Suisses devront se prononcer le 26 septembre prochain. Après une présentation de l’objet du mariage pour tou-te-s de la part du nouveau coordinateur romand du réseau vert’libéral « QueerLP », Olivier Bolomey, l’assemblée a naturelle-ment accepté par un grand oui ce texte. L’auteure de l’initiative parlementaire sur laquelle nous voterons en sep-tembre est en effet vert’libérale. Il s’agit de la conseillère nationale bernoise Kathrin Bertschy, qui a déposé ce texte en 2013 déjà. Après un long parcours parlementaire, le texte a été complété par l’autorisation du don de sperme pour les couples de femmes et cet ajout est aussi né d’une volonté vert’libérale. Il s’agit cette fois-ci du député argovien Beat Flach, qui a défendu un rapport de commission minoritaire dont le contenu a fini par figurer dans le texte de loi. « La Suisse votera sur un texte qui fait partie de notre ADN vert’libéral et nous espérons un oui à une nette majorité dans les urnes. Il est temps que tous les citoyens de ce pays soient égaux face au mariage. » évoquait Claire Richard, Présidente des vert’libéraux vaudois. Le 2ème objet soumis au vote, soit l’initiative dite « pour les 99% » a quant à elle été balayée par l’assemblée. Les vert’libéraux vaudois ont en effet estimé que ce texte rate sa cible, car il aura un impact pour un cercle d’entités beaucoup plus étendu que le 1% mis en avant par les initiants.
Dimanche, 27 septembre 2020

Et maintenant, passons à la vitesse supérieure avec l’accord-cadre et le congé parental !

"Aujourd'hui, le peuple suisse s’est clairement prononcé en faveur de relations étroites avec l'UE et de réformes sociétales progressistes", se réjouit Jürg Grossen, président de parti. L’avenir de ces décisions commence aujourd’hui. En effet, les vert’libéraux ont exigé du Conseil fédéral que l’accord-cadre soit examiné par le Parlement d'ici la fin de l'année. Les relations bilatérales avec l'UE ont été dès le départ un immense succès et pour que cette situation perdure, elles doivent être stabilisées afin de maintenir une économie prospère et un secteur de la recherche dynamique en Suisse. Ensuite, concernant les futurs développements du congé paternité, l’intervention parlementaire de Kathrin Bertschy, vice-présidente de parti, demandant d'introduire un congé parental de 14 semaines représente une réelle opportunité d’aboutir à une situation d’égalité entre les deux parents.

Le rejet de l’arnaque à 370 millions concernant les frais de garde pour enfants est une victoire pour notre parti. En effet, les vert’libéraux ont combattu ce projet de loi depuis le début avec leur propre comité libéral d’opposition. Grâce au rejet de ce texte, les fonds publics pourront être utilisés de manière ciblée afin de mieux concilier famille et travail, par exemple en introduisant l'imposition individuelle des couples mariés.

 

Les vert’libéraux ont soutenu l'acquisition des nouveaux avions de chasse. Avec la décision d'aujourd'hui, la Suisse, en tant que pays neutre, peut garantir son obligation de droit international de surveiller son espace aérien.

 

Enfin, les vert’libéraux sont ravis que les modifications de la loi sur la chasse aient été refusées. En effet, cette proposition constituait une véritable autorisation de tir sur les espèces protégées. Les vert’libéraux attendent donc un nouveau projet de loi qui sera un véritable plus pour la biodiversité et la protection des animaux.