Pour une société juste et libérale: Oui au mariage pour tous

Les vert’libéraux vaudois se sont réunis pour la première fois en présentiel depuis septembre 2020. A cette occasion, la formation progressiste vaudoise a abordé les deux objets de votations fédérales sur lesquels les Suisses devront se prononcer le 26 septembre prochain. Après une présentation de l’objet du mariage pour tou-te-s de la part du nouveau coordinateur romand du réseau vert’libéral « QueerLP », Olivier Bolomey, l’assemblée a naturelle-ment accepté par un grand oui ce texte. L’auteure de l’initiative parlementaire sur laquelle nous voterons en sep-tembre est en effet vert’libérale. Il s’agit de la conseillère nationale bernoise Kathrin Bertschy, qui a déposé ce texte en 2013 déjà. Après un long parcours parlementaire, le texte a été complété par l’autorisation du don de sperme pour les couples de femmes et cet ajout est aussi né d’une volonté vert’libérale. Il s’agit cette fois-ci du député argovien Beat Flach, qui a défendu un rapport de commission minoritaire dont le contenu a fini par figurer dans le texte de loi. « La Suisse votera sur un texte qui fait partie de notre ADN vert’libéral et nous espérons un oui à une nette majorité dans les urnes. Il est temps que tous les citoyens de ce pays soient égaux face au mariage. » évoquait Claire Richard, Présidente des vert’libéraux vaudois. Le 2ème objet soumis au vote, soit l’initiative dite « pour les 99% » a quant à elle été balayée par l’assemblée. Les vert’libéraux vaudois ont en effet estimé que ce texte rate sa cible, car il aura un impact pour un cercle d’entités beaucoup plus étendu que le 1% mis en avant par les initiants.
Jeudi, 31 janvier 2019

Les vert’libéraux soutiennent l’initiative pour les glaciers : la Suisse doit devenir une pionnière de la protection du climat

En décembre 2018, le Conseil national a vécu un épisode catastrophique concernant le climat. Peu de temps après l'été caniculaire et une sécheresse jamais vue entraînant par exemple l’abattage prématuré d’animaux d’élevage, le PLR et l'UDC ont voulu reporter notre politique climatique vers l’étranger et aux générations futures. Afin de contrecarrer ce virage irresponsable pris par la majorité actuelle, le Comité des vert’libéraux soutient l'initiative pour les glaciers qui bénéficie d’un large soutien auprès du peuple suisse. « Notre pays doit devenir un pionnier en matière de protection du climat. Nous nous réjouissons du lancement de cette initiative et du récent mouvement pour le climat qui mettent la pression sur nos instances politiques. La politique climatique sera l’enjeu crucial des élections du Conseil national et du Conseil des Etats de cet automne », déclare la vice-présidente du parti, Isabelle Chevalley.

Le changement climatique est le défi majeur de notre époque et la révolution énergétique doit être considérée comme une grande opportunité pour l'économie. Les Nations Unies ont décidé à Paris en 2015 de faire tous les efforts possibles pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré Celsius. La Suisse s'y est également engagée. Cependant, la politique climatique du Conseil fédéral est aujourd'hui loin d'atteindre ces objectifs. En effet, le parlement a même fini par aller dans la direction opposée. En réponse à ces évènements récents, l'initiative pour les glaciers est lancée aujourd'hui.

 

Les vert’libéraux s’engagent au sein du comité d'initiative

L'initiative pour les glaciers exige qu'aucun combustible fossile ne soit mis sur le marché suisse d'ici 2050. La vice-présidente et Conseillère nationale vert’libérale Isabelle Chevalley représente le parti au sein du comité d'initiative. De plus, le Comité des vert’libéraux a décidé de demander à l’ensemble du parti de soutenir activement l'initiative populaire.