Pour une société juste et libérale: Oui au mariage pour tous

Les vert’libéraux vaudois se sont réunis pour la première fois en présentiel depuis septembre 2020. A cette occasion, la formation progressiste vaudoise a abordé les deux objets de votations fédérales sur lesquels les Suisses devront se prononcer le 26 septembre prochain. Après une présentation de l’objet du mariage pour tou-te-s de la part du nouveau coordinateur romand du réseau vert’libéral « QueerLP », Olivier Bolomey, l’assemblée a naturelle-ment accepté par un grand oui ce texte. L’auteure de l’initiative parlementaire sur laquelle nous voterons en sep-tembre est en effet vert’libérale. Il s’agit de la conseillère nationale bernoise Kathrin Bertschy, qui a déposé ce texte en 2013 déjà. Après un long parcours parlementaire, le texte a été complété par l’autorisation du don de sperme pour les couples de femmes et cet ajout est aussi né d’une volonté vert’libérale. Il s’agit cette fois-ci du député argovien Beat Flach, qui a défendu un rapport de commission minoritaire dont le contenu a fini par figurer dans le texte de loi. « La Suisse votera sur un texte qui fait partie de notre ADN vert’libéral et nous espérons un oui à une nette majorité dans les urnes. Il est temps que tous les citoyens de ce pays soient égaux face au mariage. » évoquait Claire Richard, Présidente des vert’libéraux vaudois. Le 2ème objet soumis au vote, soit l’initiative dite « pour les 99% » a quant à elle été balayée par l’assemblée. Les vert’libéraux vaudois ont en effet estimé que ce texte rate sa cible, car il aura un impact pour un cercle d’entités beaucoup plus étendu que le 1% mis en avant par les initiants.
Mercredi, 25 juillet 2018

Votations du 23 septembre 2018 : Positions des vert'libéraux vaudois

Réunis en Assemblée Générale ce mardi 24 juillet, les vert'libéraux vaudois ont pris position sur les objets soumis en votation le 23 septembre prochain.

Les vert'libéraux soutiennent l'arrêté fédéral concernant les voies cyclables et les chemins et sentiers pédestres, donnent liberté de vote sur l'initiative populaire «Pour des denrées alimentaires saines et produites dans des conditions équitables et écologiques », rejettent l'initiative «Pour la souveraineté alimentaire. L'agriculture nous concerne toutes et tous»

 

OUI à l'Arrêté Fédéral concernant les voies cyclables et les chemins et sentiers pédestres

Les vert'libéraux souhaitent renforcer et sécuriser les infrastructures de mobilité douce. Cet arrêté permettra une meilleure prise en considération de cette problématique par la Confédération puis par les cantons.

Une fois cet arrêté accepté en votation populaire, il faudra agir au niveau cantonal pour améliorer les voies cyclables, particulièrement hors des agglomérations.
Les vert'libéraux soutiennent donc à l'unanimité moins une abstention cet arrêté fédéral.

 

Liberté de vote pour l'Initiative "pour des aliments équitables"

Si les vert'libéraux se retrouvent dans plusieurs points de l'initiative et particulièrement en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire, plusieurs demandes de l'initiative sont problématiques. Notamment concernant l'attribution de contingents tarifaires qui risquent de mettre à mal notre économie et renchérir les denrées alimentaires.
Après un débat nourri, la majorité des vert'libéraux ont donc décidé de laisser liberté de vote sur ce sujet.

 

NON à l'initiative "Pour la souveraineté alimentaire"

Si les vert'libéraux approuvent les objectifs visés par les initiants, notamment en matière d'encouragement à la production régionale et des circuits courts ainsi qu'au renoncement des denrées alimentaires contenant des OGM, ils sont totalement opposés aux mesures concrètes demandées.

Pour les vert'libéraux, le texte d'initiative demande ni plus ni moins qu'une Etatisation de l'agriculture. Les agriculteurs deviendraient des employés d'Etat réduits au rôle de producteur de denrées alimentaires définies et régulées par Berne. C'est une direction qui va à l'encontre de notre société libérale basée sur la liberté de commerce et la responsabilité individuelle.

L'Etat n'a pas à unifier les revenus des employés de l'agriculture au niveau fédéral sans prendre en considération les particularités locales ni à définir d'une quelconque manière quels aliments méritent plus que d'autres d'être produits.

Pour ces raisons, les vert'libéraux refusent cette initiative.