Pour une société juste et libérale: Oui au mariage pour tous

Les vert’libéraux vaudois se sont réunis pour la première fois en présentiel depuis septembre 2020. A cette occasion, la formation progressiste vaudoise a abordé les deux objets de votations fédérales sur lesquels les Suisses devront se prononcer le 26 septembre prochain. Après une présentation de l’objet du mariage pour tou-te-s de la part du nouveau coordinateur romand du réseau vert’libéral « QueerLP », Olivier Bolomey, l’assemblée a naturelle-ment accepté par un grand oui ce texte. L’auteure de l’initiative parlementaire sur laquelle nous voterons en sep-tembre est en effet vert’libérale. Il s’agit de la conseillère nationale bernoise Kathrin Bertschy, qui a déposé ce texte en 2013 déjà. Après un long parcours parlementaire, le texte a été complété par l’autorisation du don de sperme pour les couples de femmes et cet ajout est aussi né d’une volonté vert’libérale. Il s’agit cette fois-ci du député argovien Beat Flach, qui a défendu un rapport de commission minoritaire dont le contenu a fini par figurer dans le texte de loi. « La Suisse votera sur un texte qui fait partie de notre ADN vert’libéral et nous espérons un oui à une nette majorité dans les urnes. Il est temps que tous les citoyens de ce pays soient égaux face au mariage. » évoquait Claire Richard, Présidente des vert’libéraux vaudois. Le 2ème objet soumis au vote, soit l’initiative dite « pour les 99% » a quant à elle été balayée par l’assemblée. Les vert’libéraux vaudois ont en effet estimé que ce texte rate sa cible, car il aura un impact pour un cercle d’entités beaucoup plus étendu que le 1% mis en avant par les initiants.
Jeudi, 19 septembre 2019

Le Conseil national approuve la proposition du parti vert’libéral : La Suisse va introduire une taxe sur les billets d'avion

La protection du climat enfin intégrée dans le trafic aérien. Le Conseil national a approuvé aujourd'hui la motion de 2017 déposée par Jürg Grossen, président du parti vert‘libéral. Au niveau fédéral, il s'agit de la première mesure contraignante pour une taxe sur les billets d'avion.

Une Suisse pionnière de la protection de l’environnement, c’est possible. Pour y arriver, les combustibles fossiles doivent être vendus à leur juste prix grâce à une taxe qui tient compte de leur réel impact environnemental. Le trafic aérien doit être intégré dans cette démarche. Après que la majorité de droite du Conseil national, peu soucieuse de la protection de l‘environnement, ait rejeté cette mesure centrale l'automne dernier, l’objet a enfin passé la rampe aujourd‘hui. Avec 112 voix pour, 61 voix contre et 10 abstentions le Conseil national a approuvé la motion vert‘libérale "La protection du climat doit enfin s'appliquer aussi au transport aérien“.

 

Cool down 2040

"La décision prise aujourd'hui d’introduire une taxe sur les billets d'avion est un petit pas mais tout de même une étape intermédiaire importante. Une Suisse pionnière de la protection de l’environnement sur la scène internationale, c’est possible.", déclare Jürg Grossen. La stratégie "Cool down 2040" des vert’libéraux donne la possibilité aux énergies renouvelables de se développer massivement en Suisse. Une taxe climatique sur les carburants crée les bonnes incitations ; la redistribution de la taxe climatique récompense les comportements respectueux du climat. Les quartiers et les bâtiments deviennent des centrales électriques à part entière. D'ici 2040, tous les véhicules en circulation seront alimentés par des énergies renouvelables. Grâce à des investissements ciblés en Suisse dans la recherche et à un accès complet au marché européen, la Suisse deviendra numéro 1 des technologies vertes.