Pour une société juste et libérale: Oui au mariage pour tous

Les vert’libéraux vaudois se sont réunis pour la première fois en présentiel depuis septembre 2020. A cette occasion, la formation progressiste vaudoise a abordé les deux objets de votations fédérales sur lesquels les Suisses devront se prononcer le 26 septembre prochain. Après une présentation de l’objet du mariage pour tou-te-s de la part du nouveau coordinateur romand du réseau vert’libéral « QueerLP », Olivier Bolomey, l’assemblée a naturelle-ment accepté par un grand oui ce texte. L’auteure de l’initiative parlementaire sur laquelle nous voterons en sep-tembre est en effet vert’libérale. Il s’agit de la conseillère nationale bernoise Kathrin Bertschy, qui a déposé ce texte en 2013 déjà. Après un long parcours parlementaire, le texte a été complété par l’autorisation du don de sperme pour les couples de femmes et cet ajout est aussi né d’une volonté vert’libérale. Il s’agit cette fois-ci du député argovien Beat Flach, qui a défendu un rapport de commission minoritaire dont le contenu a fini par figurer dans le texte de loi. « La Suisse votera sur un texte qui fait partie de notre ADN vert’libéral et nous espérons un oui à une nette majorité dans les urnes. Il est temps que tous les citoyens de ce pays soient égaux face au mariage. » évoquait Claire Richard, Présidente des vert’libéraux vaudois. Le 2ème objet soumis au vote, soit l’initiative dite « pour les 99% » a quant à elle été balayée par l’assemblée. Les vert’libéraux vaudois ont en effet estimé que ce texte rate sa cible, car il aura un impact pour un cercle d’entités beaucoup plus étendu que le 1% mis en avant par les initiants.
Mardi, 4 octobre 2016

Il est temps pour un droit d’adoption complet et un mariage civil pour tous

Les vert’libéraux se réjouissent que le référendum contre l’adoption des enfants du partenaire ait apparemment échoué. On a atteint une étape intermédiaire importante. La prochaine étape devra être le droit d’adoption complet pour les couples du même sexe ainsi que le mariage civil pour tous. Le mariage civil pour tous pourra encore être à l’agenda des votations populaires pendant cette législature si le Conseil national et le Conseil des États suivent leurs commissions et soutiennent la demande des vert’libéraux.

Aujourd’hui le comité référendaire contre l’adoption des enfants du conjoint pour les couples du même sexe a confirmé qu’il n’a apparemment pas réussi à récolter le nombre de signatures nécessaires. Les vert’libéraux en prennent acte avec satisfaction. L’adoption des enfants du partenaire a une signification cruciale, en particulier par rapport au bien de l’enfant, car la relation entre l’enfant et le beau-parent sera juridiquement reconnue et protégée.

L’état ne doit pas juger les préférences sexuelles
Les vert’libéraux demandent comme prochaine étape le droit d’adoption complet pour les couples du même sexe et le mariage civil pour tous. « L’état ne doit pas juger les préférences sexuelles et les modèles de vie individuels. Il ne correspond pas à la vie d’aujourd’hui et il n’est pas compatible avec une conception libérale de notre société que le mariage civil ainsi que le droit d’adoption ne soient ouverts qu’aux couples hétérosexuels », dit la Conseillère nationale Kathrin Bertschy, qui a lancé l’initiative « mariage civil pour tous » au parlement.

Initiative parlementaire « mariage civil pour tous » sur la bonne voie
L’initiative parlementaire « mariage civil pour tous » des vert’libéraux a été approuvée par la commission juridique du Conseil national ainsi que par celle du Conseil des États. Pendant la législature actuelle encore, le parlement pourra s’occuper d’une proposition concrète. « J’espère que le Conseil national et le Conseil des États suivront leurs commissions consultatives et approuveront eux aussi le mariage civil pour tous. La votation populaire suivra alors peu de temps après », estime Patrick Zillig, co-président du réseau GayLP.