Pour une société juste et libérale: Oui au mariage pour tous

Les vert’libéraux vaudois se sont réunis pour la première fois en présentiel depuis septembre 2020. A cette occasion, la formation progressiste vaudoise a abordé les deux objets de votations fédérales sur lesquels les Suisses devront se prononcer le 26 septembre prochain. Après une présentation de l’objet du mariage pour tou-te-s de la part du nouveau coordinateur romand du réseau vert’libéral « QueerLP », Olivier Bolomey, l’assemblée a naturelle-ment accepté par un grand oui ce texte. L’auteure de l’initiative parlementaire sur laquelle nous voterons en sep-tembre est en effet vert’libérale. Il s’agit de la conseillère nationale bernoise Kathrin Bertschy, qui a déposé ce texte en 2013 déjà. Après un long parcours parlementaire, le texte a été complété par l’autorisation du don de sperme pour les couples de femmes et cet ajout est aussi né d’une volonté vert’libérale. Il s’agit cette fois-ci du député argovien Beat Flach, qui a défendu un rapport de commission minoritaire dont le contenu a fini par figurer dans le texte de loi. « La Suisse votera sur un texte qui fait partie de notre ADN vert’libéral et nous espérons un oui à une nette majorité dans les urnes. Il est temps que tous les citoyens de ce pays soient égaux face au mariage. » évoquait Claire Richard, Présidente des vert’libéraux vaudois. Le 2ème objet soumis au vote, soit l’initiative dite « pour les 99% » a quant à elle été balayée par l’assemblée. Les vert’libéraux vaudois ont en effet estimé que ce texte rate sa cible, car il aura un impact pour un cercle d’entités beaucoup plus étendu que le 1% mis en avant par les initiants.
Mardi, 19 février 2019

Climat : les Vert’libéraux romands veulent offrir aux citoyens le moyen de compenser localement leurs émissions de CO2.

Une plateforme listant des projets régionaux de compensation carbone doit être mise en place et permettra ainsi aux citoyens de financer des projets positifs pour le climat à proximité de chez eux.

Les vert’libéraux présents dans les Grand Conseils Neuchâtelois et Vaudois déposent conjointement un postulat demandant aux exécutifs cantonaux d’étudier l’opportunité de créer une plateforme web proposant aux citoyens des projets régionaux pour compenser leurs émissions de CO2.

Suite aux récentes manifestations pour le climat, une prise de conscience des impacts environnementaux des modes de vie actuels se propage peu à peu dans la population. Les Vert’libéraux veulent miser sur la responsabilité individuelle des citoyens. « Le débat sur le climat se limite trop souvent à un discours moralisateur. Nous voulons offrir des solutions alternatives à la culpabilisation de la jeune génération », précise Laetitia Bettex, cheffe de campagne des jeunes vert’libéraux vaudois aux prochaines élections fédérales.

À l’heure actuelle, des plateformes telles que celles développées par l’association de protection du climat "myclimate" proposent de nombreux projets à l’étranger, sans possibilité de compenser ses émissions de CO2 via des projets concrets, directement dans sa région. Les compensations sur sol helvétique présentent l’avantage de soutenir le tissu économique local tout en bénéficiant directement à la population. Dans une approche de relocalisation régionale des moyens, il est demandé aux différents Conseils d'Etat romands de proposer une plateforme web à travers laquelle les citoyens, collectivités publiques et acteurs privés pourraient soumettre des projets à réaliser.

Les fonds collectés pourraient ainsi servir pour l’installation de panneaux solaires lors de la rénovation du centre scolaire, la renaturation de l’embouchure de la rivière, la création d’une piste cyclable entre la gare et le centre du village ou encore le développement d’une start-up active dans le recyclage des déchets. Les possibilités sont illimitées. « Ce projet offrira à nos citoyens une démarche concrète et locale leur permettant de contribuer en toute connaissance à la protection du climat », indique Claire Richard, cheffe du groupe vert’libéral au Grand Conseil vaudois.

Les Vert’libéraux veulent valoriser la prise de conscience générale en proposant des actions concrètes, susceptibles d’offrir aux citoyens une réelle opportunité de devenir à leur tour acteurs de la protection du climat