Pour une société juste et libérale: Oui au mariage pour tous

Les vert’libéraux vaudois se sont réunis pour la première fois en présentiel depuis septembre 2020. A cette occasion, la formation progressiste vaudoise a abordé les deux objets de votations fédérales sur lesquels les Suisses devront se prononcer le 26 septembre prochain. Après une présentation de l’objet du mariage pour tou-te-s de la part du nouveau coordinateur romand du réseau vert’libéral « QueerLP », Olivier Bolomey, l’assemblée a naturelle-ment accepté par un grand oui ce texte. L’auteure de l’initiative parlementaire sur laquelle nous voterons en sep-tembre est en effet vert’libérale. Il s’agit de la conseillère nationale bernoise Kathrin Bertschy, qui a déposé ce texte en 2013 déjà. Après un long parcours parlementaire, le texte a été complété par l’autorisation du don de sperme pour les couples de femmes et cet ajout est aussi né d’une volonté vert’libérale. Il s’agit cette fois-ci du député argovien Beat Flach, qui a défendu un rapport de commission minoritaire dont le contenu a fini par figurer dans le texte de loi. « La Suisse votera sur un texte qui fait partie de notre ADN vert’libéral et nous espérons un oui à une nette majorité dans les urnes. Il est temps que tous les citoyens de ce pays soient égaux face au mariage. » évoquait Claire Richard, Présidente des vert’libéraux vaudois. Le 2ème objet soumis au vote, soit l’initiative dite « pour les 99% » a quant à elle été balayée par l’assemblée. Les vert’libéraux vaudois ont en effet estimé que ce texte rate sa cible, car il aura un impact pour un cercle d’entités beaucoup plus étendu que le 1% mis en avant par les initiants.
Samedi, 28 janvier 2017

Les vert’libéraux revendiquent une Suisse ouverte et connectée au monde

Le président du parti Martin Bäumle n’a pas caché son inquiétude lors de l’Assemblée des délégués qui s’est tenue aujourd’hui à Fribourg : « Une alliance contre nature des protectionnistes de droite et de gauche est en train de gagner du terrain. Les vert’libéraux s’opposent de toutes leurs forces à cette tendance. Nous poursuivons la vision d’une Suisse ouverte et connectée au monde. » Deux nouvelles prises de position sur la politique extérieure et la politique agricole soulignent cet engagement. Le président de parti a en outre fait la promotion d’un triple oui lors de la votation du 12 février.

Les vert’libéraux avaient déjà adopté les mots d’ordre pour les votations de février 2017 à la fin de l’année 2016. Ils se sont prononcés très clairement en faveur de la réforme de l’imposition des entreprises (RIE III). Cette réforme assurera la compétitivité et l’acceptation de notre place économique, tout en renforçant l’innovation et la recherche suisses. Le parti recommande aussi d’accepter le Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA) ainsi que la naturalisation facilitée de la troisième génération des étrangers. Il est temps d’ouvrir la voie pour une obtention facilitée de la nationalité suisse à la troisième génération d’immigrants. Ces personnes ont grandi ici et pensent, vivent et parlent comme les Suissesses et Suisses. 

Un réseau international est un gage de succès 
Les délégués des vert’libéraux ont adopté aujourd’hui une prise de position pour une politique extérieure active. La présidente du groupe parlementaire Tiana Angelina Moser en est persuadée : « Une collaboration avec les autres Etats est indispensable pour trouver une solution aux problèmes globaux. Une politique extérieure active et le droit international revêtent une importance particulière pour un petit pays fortement globalisé tel que la Suisse ». De bonnes relations avec nos pays voisins et avec l’Union Européenne sont essentielles pour un développement harmonieux de la Suisse et sont donc à cultiver en conséquence. Les Vert’libéraux s’engagent pour le libre-échange. La Suisse doit ainsi s’investir activement pour donner plus de poids aux droits de l’homme et aux normes environnementales lors de la conclusion d’accords commerciaux.

Pour une agriculture écologique et cultivant l’esprit d’entreprenariat 
Les Vert’libéraux traiteront durant l’après-midi une prise de position sur la politique agricole. La vice-présidente Kathrin Bertschy l’a affirmé : « Les vert’libéraux s’engagent pour une politique agricole écologique et cultivant l’esprit d’entreprenariat ». Il faut mieux cibler l’octroi de fonds publics, afin d’éliminer les incitations nocives pour l’environnement et rendre l’agriculture plus compétitive. Les vert’libéraux soutiennent une réduction progressive des protections douanières sur les produits agricoles, à condition de respecter des conditions d’accompagnement pour garantir la transparence, l’écologie et les normes sociales. Le prix devrait également refléter l’incidence environnementale des produits agricoles due au transport et à la production.

Lien vers les prises de position (version avant l’assemblée des délégués, la version actualisée sera publiée mardi 31 janvier sur le même site) : 
http://vertliberaux.ch/nos-positions/prise-de-position.html