Pour une société juste et libérale: Oui au mariage pour tous

Les vert’libéraux vaudois se sont réunis pour la première fois en présentiel depuis septembre 2020. A cette occasion, la formation progressiste vaudoise a abordé les deux objets de votations fédérales sur lesquels les Suisses devront se prononcer le 26 septembre prochain. Après une présentation de l’objet du mariage pour tou-te-s de la part du nouveau coordinateur romand du réseau vert’libéral « QueerLP », Olivier Bolomey, l’assemblée a naturelle-ment accepté par un grand oui ce texte. L’auteure de l’initiative parlementaire sur laquelle nous voterons en sep-tembre est en effet vert’libérale. Il s’agit de la conseillère nationale bernoise Kathrin Bertschy, qui a déposé ce texte en 2013 déjà. Après un long parcours parlementaire, le texte a été complété par l’autorisation du don de sperme pour les couples de femmes et cet ajout est aussi né d’une volonté vert’libérale. Il s’agit cette fois-ci du député argovien Beat Flach, qui a défendu un rapport de commission minoritaire dont le contenu a fini par figurer dans le texte de loi. « La Suisse votera sur un texte qui fait partie de notre ADN vert’libéral et nous espérons un oui à une nette majorité dans les urnes. Il est temps que tous les citoyens de ce pays soient égaux face au mariage. » évoquait Claire Richard, Présidente des vert’libéraux vaudois. Le 2ème objet soumis au vote, soit l’initiative dite « pour les 99% » a quant à elle été balayée par l’assemblée. Les vert’libéraux vaudois ont en effet estimé que ce texte rate sa cible, car il aura un impact pour un cercle d’entités beaucoup plus étendu que le 1% mis en avant par les initiants.
Samedi, 30 avril 2016

Les Vert’libéraux décident des consignes de vote et élisent la présidence du parti

Les Vert’libéraux ont décidé des dernières consignes de vote pour le 5 juin lors de leur Assemblée des délégués à Neuchâtel. Les Vert’libéraux disent Oui à la révision de la loi sur l’asile et Non au revenu de base inconditionnel. Ils avaient déjà pris position en début d’année sur les autres objets : Oui à la loi sur la procréation médicalement assistée et Non aux initiatives sur le service public et le financement (in)juste des transports. Suite à une discussion fournie, les Vert’libéraux laissent la liberté de vote sur la nouvelle loi sur les services de renseignement. Lors de cette assemblée à Neuchâtel, les délégués renouvellent également l’équipe de l’organe directeur du parti afin d’inclure un plus large front.

Martin Bäumle est confirmé dans sa fonction de président de parti. Les deux Conseillères nationales Isabelle Chevalley et Kathrin Bertschy, le Conseiller national Jürg Grossen et le récemment élu co-président des Jeunes Vert’libéraux Pascal Vuichard assureront la vice-présidence. Cette équipe, en collaboration avec la présidente du groupe parlementaire Tiana Angelina Moser et le secrétaire général Michael Köpfli, constitueront à l’avenir l’organe directeur du parti.

Oui à la loi sur l’asile, Non au revenu de base inconditionnel
Les Vert’libéraux soutiennent à l’unanimité avec 79 voix en faveur et une abstention la révision de la loi sur l’asile. La Conseillère nationale Tiana Moser souligne : « La révision de la loi sur l’asile conduira à des améliorations ciblées de notre régime d’asile. Les procédures seront accélérées et les requérants d’asile plus rapidement fixés sur leur sort. »

En outre, les délégués rejettent clairement l’initiative « Pour un revenu de base inconditionnel » avec 72 voix contre, 22 voix pour et 3 abstentions. La Conseillère nationale Kathrin Bertschy justifie le non : « Le revenu de base inconditionnel n’est rien d’autre que le droit de vivre aux dépens d’autrui. Cela contrevient à nos principes libéraux. »

Oui à la loi sur la procréation médicalement assistée, Non aux initiatives sur le service public et le financement (in)juste des transports
Les délégués s’étaient déjà prononcés lors de l’Assemblée des délégués du 6 février contre les initiatives sur le service public et l’arnaque de la vache à lait (financement des transports) et en faveur d’un Oui à la modification de la loi sur la procréation médicalement assistée.

Les Vert’libéraux laissent la liberté de vote sur la loi sur les services de renseignement
Suite à une discussion intense et nourrie entre le Conseiller national Beat Flach et Norbert Bollow, président de l’association Société numérique (Verein Digitale Gesellschaft), les délégués soutiennent la nouvelle loi sur les services de renseignement avec 62 oui contre 42 non et 11 abstentions. Sur demande, cependant, les Vert’libéraux laissent la liberté de vote sur la loi sur les services de renseignement avec 59 contre 48 voix et 4 abstentions.